Le ministère japonais de l’Education a établi de nouvelles directives pour clarifier la différence entre châtiments corporels et discipline scolaire.

 

Le ministère avait préparé un tel document il y a six ans. Il a cependant décidé d’en élaborer un nouveau suite à une série d’incidents tragiques survenus récemment et qui mettaient en cause des châtiments corporels.

Parmi les punitions qui figurent sur la liste des châtiments corporels figurent les coups de poing, les coups de pied et l’isolement d’un élève pendant une longue durée.

La discipline scolaire consiste par contre à admonester un élève qui se déplace fréquemment durant la classe et à lui demander de s’asseoir, ainsi que de demander aux élèves de rester debout pendant les cours.

Selon le ministère, de tels actes ne sont pas des châtiments corporels et sont autorisés s’ils ne sont pas accompagnés d’une douleur physique.

Les instructions abordent aussi les entraînements en dehors des heures de classe.

Elles précisent qu’ils rentrent dans le cadre du programme scolaire de l’école et de ce fait, les châtiments corporels ne sont pas autorisés.

Le ministère estime qu’imposer une charge excessive pendant une certaine durée sur un élève en particulier dans le cadre d’un entraînement ne peut pas être considéré comme ayant une visée éducative.

 

Discussions

Laisser un commentaire