Le site japonais Naver matome s’est amusé à lister certaines pratiques taboues autorisées depuis peu au Japon. Certaines risquent bien de vous surprendre !

 

5) Se baigner dans un onsen (source thermale) lorsqu’on est enceinte

onsen-japon-femmes-enceintes

De 1982 à 2014, le Ministère de l’Environnement avait fait voté une loi interdisant aux femmes enceintes d’entrer dans un onsen, craignant que le bébé ne bouille ou que cela ne fasse accoucher la mère.

Il a fallu attendre l’année dernière pour que les politiques s’interrogent sur les raisons d’une telle loi. Constatant un manque de preuves scientifiques, celle-ci fut alors immédiatement abrogée.

Lorsqu’on les médias japonais se sont intéressés à l’origine de la loi, les seules réponses obtenues mentionnaient des « rapports étrangers » et « des anciennes croyances ».

La levée de l’interdiction des personnes possédant des tatouages fait également l’objet d’une étude.

 

4) Utiliser un téléphone portable dans un hôpital

portable-hopital-japon

Ceci fait partie également des interdictions qui ont été levées l’année dernière. Depuis 1997, le ministère des Affaires intérieures et des Communications avait interdit l’utilisation du portable à l’intérieur des hôpitaux, craignant que cela nuise à l’équipement médical.

Jusqu’à récemment, sortir un portable vous aurait valu d’être foudroyé du regard par tout le monde mais avec l’élimination progressive des téléphones 2G et l’amélioration de la technologie médicale, le risque pour les patients est désormais nul.

Modifiée en août 2014, la loi interdit seulement l’utilisation du téléphone portable à proximité des salles de chirurgie et des unités de soins intensifs.

Cela va de pair avec l’assouplissement de l’utilisation du téléphone portable à proximité des « sièges prioritaires » dans les trains japonais. L’interdiction d’utiliser un téléphone portable a été levée dans la région du Kansai depuis l’année dernière.

 

3) Se baigner dans la baie de Tokyo

plage-tokyo-japon

Depuis les années 1960, la baie de Tokyo a la réputation d’être très polluée. Le gouvernement de Tokyo demandait ainsi aux japonais de ne pas s’y baigner, et surtout de ne pas plonger leurs visages dans l’eau.

Cependant, l’été dernier, des tests ont été effectués et ils ont constaté que la baie n’était pas aussi polluée qu’on ne le croyait. Le secret de cette transformation ? Les huîtres !

2014-11-02-time-lapse-oysters-copy-2

De nombreuses huîtres ont permis d’aider à nettoyer ces eaux. Bien sûr, l’évolution de la technologie et la réglementation des eaux usagées y ont également fortement contribué.

Une zone de baignade a d’ailleurs été mise en place avec des vestiaires, des sauveteurs et des filets pour empêcher les raies de venir vous chatouiller les pieds.

 

2) Jouer au ballon dans les parcs

jeux-balles-parcs-japonais-enfants

Jusqu’à récemment, il était interdit, dans la plupart des parcs, de jouer à des jeux de balle. A croire qu’un enfant japonais était censé s’épanouir en restant assis sur un banc…

▼ Ces images montrent le règlement d’un parc, interdisant les jeux de balle, et menaçant d’appeler la police s’ils vous voient avec un ballon de football.

Adulte: tu n’es pas autorisé à jouer au ballon dans le parc !
Enfant: Bon alors je vais jouer sur mon smartphone.
Adulte: Jouer sur ton téléphone va te rendre stupide !
Enfant: « … »

Certains parcs japonais autorisent tout de même aux enfants de faire autre chose que regarder les arbres, s’ils sont accompagnés d’un adulte.

 

1) Autonomie des femmes

autonomie-femmes-japon-travail

Ceci fait partie des plus grands changements des 50 dernières années. Alors que le reste des pays développés prônent pour l’égalité des sexes depuis quelques décennies, le Japon a toujours trainé les pieds, restant figé dans les années 1950 et ses rôles bien définis pour les hommes et les femmes.

Jusqu’à très récemment, la présence des femmes était interdite dans de nombreux domaines, que ce soit être chef sushi ou grimper certaines montagnes « saintes ».

Sans oublier la pilule, qui en dépit d’être disponible dans le reste du monde depuis les années 60, n’est légale au Japon que depuis seulement 16 ans !

Le Japon doit encore faire beaucoup d’efforts pour combler l’énorme fossé existant entre les hommes et les femmes, mais de nos jours, les femmes ne sont plus considérées comme «impures» ou «inférieures» comme elles l’étaient il y a quelques années.

D’après-vous quel sera le prochain tabou à disparaître ? Les démonstrations d’affection en public ? Prendre des photos lors des concerts ? Autre chose ?

 

Source : Rocketnews24 | Naver Matome

Discussions

Laisser un commentaire