De nouveaux sports, dans lesquels les joueurs se soucient plus du côté amusant que de la victoire, font leur apparition les uns après les autres.

 

Nommés « Yuru sports », d’après le mot japonais «Yurui », qui peut signifier «doux» ou «détendu», ils attirent même ceux qui ne sont pas bons dans les sports de compétition.

Ainsi un soir de semaine, 12 Japonais se sont réunis à Tokyo pour jouer au « billiccer », une combinaison de foot et de billard.

Le Billiccer est né en Europe et a récemment gagné du terrain au Japon. Le terrain mesure 6,6 mètres de long sur 3,6 mètres de large, et est calqué sur une table de billard. Les boules de billard ont été transformées en ballons de futsal de 19 centimètres de diamètre.

sport1

Le Billiccer se joue sur la base des règles du billard. En plus d’être jouable en solo, des compétitions par équipe sont également possibles. Au lieu de frapper une balle avec une queue, les joueurs doivent frapper au pied un ballon contre un autre pour l’envoyer dans l’un des coins du terrain.

Selon les règles, un joueur peut demander à un adversaire d’utiliser sa tête au lieu du pied. Couché sur le ventre, cette action est généralement accueillie avec des applaudissements et des rires des deux côtés.

L’événement a été organisé par un employé de 41 ans travaillant pour un éditeur de jeux. Les participants représentaient les employés de quatre sociétés, dont certains se rencontraient pour la première fois.

« Je ne suis pas bon dans les sports où les joueurs font tout pour gagner », a déclaré l’organisateur. « Des femmes ont également pris part à la rencontre. J’ai choisi le billiccer car je pense que les participants seront en mesure d’apprécier ce sport, indépendamment de leur sexe et du niveau de compétition », a-t-il dit.

Une femme âgée de 23 ans, qui était membre de l’équipe ayant remporté le tournoi de billiccer, a déclaré : « Bien que je sois nulle en sport, j’ai réussi ce tir miraculeux qui m’a moi-même surpris. J’ai alors frappé dans les mains des autres participants que je venais juste de rencontrer et j’ai senti qu’ils étaient comme des amis ».

Le «bubble soccer » est un autre yuru sport qui fait beaucoup parlé de lui. Il s’agit de futsal où les joueurs sont enfermés dans une grosse boule plastique transparente, appelée « pare-chocs».

bubble-soccer-japon

Dans ce sport, le niveau ou le sexe n’a pas d’importance. Importé de l’étranger il y a environ 1 an et demi, de nombreux événements bubble soccer ont été organisés dans diverses parties du pays.

En Avril de cette année, l’Association international de Yuru sports a été fondée dans le but de diffuser de nouveaux sports pouvant être appréciés par toute personne indépendamment de leur âge, leur sexe et leur talent pour les sports de compétition.

« L’image classique du sport au Japon ou il ne faut pas sourire et ou l’échec n’est pas autorisé ne correspond pas au Japon d’aujourd’hui » a déclaré Tomohiro Sawada, représentant de l’association.

 

Source : Yomiuri Shimbun

Discussions

Laisser un commentaire