En Mars, le corps d’un vieil homme a été retrouvé sur le sol de son appartement par son fils. Il était décédé depuis un mois.

 

Les voisins n’avaient pas remarqué l’absence de l’octogénaire. Sa banque a effectué les paiements de loyer à temps, et sa famille ne lui avait pas rendu visite. La seule raison ayant permis la découverte du corps fut la légère odeur troublant les voisins.

Suite au vieillissement de la population japonaise, de nombreuses personnes meurent seules et sans que cela soit remarqué. Sur les 127 millions d’habitants que compte le pays, 1 personne sur 4 a plus de 65 ans.

Lorsqu’un tel décès survient, les familles et les propriétaires se tournent vers Hirotsugu Masuda et son équipage de nettoyage, basée à Tokyo, pour nettoyer l’appartement où le corps gisait pendant des jours ou des semaines.

« Ce métier a commencé à devenir un peu plus commun dans le monde. Les gens comment reconnaitre ce genre d’emploi. », a déclaré Masuda, dont les services sont requis 3 à 4 fois par semaine en été, lorsque les corps se décomposent plus rapidement.

Lorsque l’équipe de Masuda se présente à l’appartement de Tokyo, la police a déjà retiré le cadavre mais des fluides corporels ont infiltré le sol. Les mouches bourdonnent autour d’un cuiseur de riz. De vieux calendriers et des documents sont éparpillés dans les salles, intouchées pendant des années.

deces-mort-japon-nettoyage

Les membres de l’équipe portent un équipement de protection et pulvérisent l’appartement avec un insectifuge, utilisant des gants pour faire les poubelles. Le travail de six heures est effectué discrètement afin d’éviter de perturber les voisins. L’équipe dit aux curieux qu’ils déménagent l’appartement.

Quand ils ont terminé, de l’encens et de fleurs sont placés là ou reposait le corps. Une photo de la personne décédée est placée à l’endroit où se situait sa tête.

L’entreprise de Masuda s’occupe presque exclusivement de décès solitaires demandant entre ¥ 81 000 (620€) et ¥ 341 000 (2600€) selon la taille de l’appartement.

Le Japon comptant 5 millions de personnes âgées vivant seules, le nombre de corps en décomposition trouvés dans des maisons vides devrait monter en flèche. Les données montrent que les victimes sont plus susceptibles d’être des hommes.

« Il y a actuellement environ 40 000 décès de ce genre et nous pensons que dans 10 ans, ce chiffre devrait dépasser les 100.000. », a déclaré Hideto Kone, employé d’une ONG spécialisée sur ce type de décès.

Les victimes oubliées par leurs familles n’ont pas le droit à une cérémonie d’enterrement. Leurs dépouilles sont enterrées dans une tombe anonyme.

deces-mort-japon-nettoyage

Source : Japan Times

Discussions

5 Réponses

    • bluebird

      Moi je trouve pas ça dégoutant.
      Je trouve ça bien ce qu’ils font. Ca rend service et tout le monde y trouve son compte.
      Bref, après ce n’est que du nettoyage.

      • Dario

        @Bluebird Je le trove dégoutant, parce que Il est très honteux que les voisins « n’avaient pas remarque l’absense de ce vieil homme ».

    • Chiryo

      Je comprends pas ce qui te dégoute, quand quelqu’un meurt seul, faut bien nettoyer derrière, tu vas pas laisser la zone telle quelle avec les traces de sang, de mouches, de larves…

      Surtout que la population japonaise est vieillissante du coup le phénomène prends de l’ampleur.

      Je trouve qu’ils rendent service, et même si ces gens meurent seul (ce qui est vraiment triste) ils ont droit au moins à une mini cérémonie funéraire.

Laisser un commentaire