Que soit les maths ou les sciences, il n’est pas rare lorsqu’on à l’école que certaines matières aient du mal à passer. Un professeur japonais a cependant eu la brillante idée de rendre ses cours de sciences beaucoup plus intéressants pour ses élèves en dessinant des mangas.

 

Grâce à ses compétences artistiques, Atsushi Oteki, qui autrefois aspirait à devenir mangaka, utilise désormais son talent à des fins éducatives.

En utilisant ses propres personnages originaux, chaque page de manga correspond à une heure de cours de sciences. Une méthode d’apprentissage devenue populaire auprès de ses élèves qui la trouve amusante et facile à comprendre.

Tout à débuté le jour où le professeur, âgé de 46 ans, s’est amusé à dessiner une jeune fille tenant un lapin à ses élèves de l’école primaire Higashi Nakagawa à Osaka. Il leur a ensuite demandé de compléter la phrase suivante : « Comme les êtres humains, les animaux ont des (*).

Les enfants, amusés, ont alors levé leurs mains les uns après les autres et ont donné des réponses correctes telles que les « os », « les muscles » ou « les articulations ».

Le professeur Oteki a étudié l’art à l’Université Kyoiku d’Osaka avant de décrocher un emploi en tant que designer. Travail qu’il quitta 6 mois plus tard en raison d’un surmenage.

Il a ensuite tenté de faire sa place dans le monde du manga tout en travaillant à temps partiel. Bien qu’il ait gagné de nombreux prix, cela ne lui a pas pour autant suffi pour débuter une carrière de mangaka.

Il a alors décidé de travailler en tant que professeur d’école primaire à temps partiel et est devenu fasciné par ce travail.

manga-ecole-primaire-enseignement

Le professeur Atsushi Oteki

« Les réactions des enfants sont très purs », a déclaré Oteki. « J’ai alors pensé que ce n’était pas quelque chose que je pouvais faire à temps partiel. » L’année suivante, Il est devenu enseignant à temps plein.

Suite à un premier poste de professeur de sciences dans une autre école primaire, Oteki décida de créer ses propres outils pédagogiques. Réfléchissant à de nouveaux moyens d’intéresser les élèves à la science, l’idée du manga lui est alors venue à l’esprit.

Profitant des vacances scolaires d’été, Oteki a créé des cours illustrés pour les élèves de 3ème à 6ème année.

L’enseignant en a profité pour introduire des personnages originaux dont Rika, une fille qui aime la science, et le Dr Nanoda qui explique de façon simple à travers leurs conversations.

Depuis, ce matériel pédagogique a attiré l’attention de l’éditeur Naniwasha qui a compilé l’ensemble de ses cours dans un livre intitulé « Manga de wakaru Shogaku Rika » (Comprendre les sciences en primaire grâce au manga). Publié l’automne dernier, ce livre de 206 pages au format A5 est en vente pour ¥ 1300 (10,50 €).

« Je n’ai pas pu devenir mangaka mais je suis content de ne pas avoir abandonné ma passion. » a déclaré Oteki.

 

Source : Asahi Shimbun

Discussions

10 Réponses

Laisser un commentaire