La compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA) a indiqué mercredi qu’elle avait décidé d’annuler encore 368 vols à la fin du mois de février, après déjà 838 annulations depuis le 16 janvier, à cause de l’interdiction d’exploitation des Boeing 787 Dreamliner.

 

ANA avait supprimé 459 vols en janvier puis annoncé l’annulation de 379 autres durant les deux premières semaines de février, auxquels s’ajoutent les 368 annoncés mercredi pour la deuxième partie du mois. En tout, ANA a dû annuler 1206 vols.

Pour le moment, la compagnie n’a pas demandé de dédommagements à Boeing mais pourrait y songer une fois la situation clarifiée, a précisé une porte-parole.
Les Boeing 787 n’ont plus le droit de décoller en attendant que la sûreté de leur batterie et système électrique soit garantie, en raison de deux graves incidents au Japon et aux Etats-unis. Cette décision pénalise fortement ANA, compagnie qui possède 17 Dreamliner, soit un tiers de la flotte mondiale.
Les enquêtes sur les batteries incriminées se poursuivent, sans encore donner des résultats suffisants pour envisager une reprise rapide des vols.

Discussions

Laisser un commentaire