En plus de manger des sushis à volonté et de visiter des temples shintoïstes, le karaoké est l’une des expériences japonaises par excellence.

 

Même si vous avez confiance en vos performances vocales sous la douche ou dans votre voiture, chanter en public peut être un peu intimidant si vous ne l’avez jamais fait auparavant.

Heureusement, le karaoké au Japon ne signifie pas toujours se mettre debout sur ​​scène dans un bar, devant une foule d’étrangers (même s’il existe des endroits où vous pouvez le faire). L’industrie du karaoké est devenu si grande et si spécialisée dans ses services et ses établissements, que vous trouverez forcément quelque chose qui vous plait, que vous préfériez chanter sous le feu des projecteurs ou en toute intimité.

Malgré la popularité du karaoké au Japon, le trac n’est pas un concept totalement étranger. Les choses s’aggravent quand il s’agit d’une chanson que vous n’avez jamais chantée auparavant.

Bien sûr, vous pourriez être en mesure de fredonner en rythme celles que vous écoutez sur votre lecteur MP3, mais n’aimeriez-vous pas savoir si vous êtes capable d’atteindre la plus haute note sans que votre voix ne se brise avant d’essayer de chanter en face de vos amis ?

Pour tous ceux qui aiment prendre le temps de s’entraîner et l’intimité, il existe de plus en plus d’établissements de karaoké qui se spécialisent dans des salles à occupation simple.

La plus grande de ces chaînes dans la région de Tokyo est le One-Kara, qui possède des succursales à Shibuya, Shinjuku, Akihabara, Ikebukuro, et Kanda.

kt-1

 

Les services du One-Kara permettent d’accueillir même les chanteurs les plus timides.

Dans les établissements de karaoké ordinaires, le personnel peut vous appeler pour vous prévenir que votre temps est presque écoulé. Les serveurs pourront également apparaître soudainement pour vous apporter les boissons que vous avez commandées, une fois votre gorge desséchée après une heure de chant.

Même si ces services sont pratiques, ils peuvent devenir gênants quand ils coïncident avec le crescendo de la fin de la ballade larmoyante que vous êtes en train de chanter.

Pour éviter cela, les boissons du One-Kara sont toutes en libre-service, et au lieu d’un appel téléphonique, un message apparaît au bas de l’écran, 10 minutes avant la fin de votre séance.

Mis à part pour demander une salle et la payer, vous êtes complètement hors de portée des regards indiscrets jusqu’à ce que vous partiez.

Moyennant un supplément, vous pouvez même emporter un enregistrement sur CD de vos performances, pour juger si oui ou non vous êtes prêt à chanter devant d’autres personnes.

kt-2

 

Bien sûr, chanter tout seul n’est pas très amusant. Un moyen facile de passer à l’étape suivante, qui est de chanter avec d’autres amis, est de chanter dans une pièce qui vous donnera l’impression d’être chez vous. C’est le but du Rela-Kara, une abréviation de « Relax karaoké », qui se trouve dans l’ouest du Japon.

De nombreux établissements du Rela Kara, qui s’étend d’Osaka à Kyushu, ont chacun une grande variété de salles. Alors que certains jouent sur un côté flashy, la chaîne est plus connue pour ses salles de karaoké qui ressemblent à des salons.

 

kt-4

 

kt-81

Le prix spécial est attribué à la salle de Panasonic dans la succursale de Hankyu Higashi-dori à Osaka, qui est équipée d’un fauteuil de massage fabriqué par le géant de l’électronique.

kt-9

Selon votre humeur, vous pourrez opter pour une chambre de style japonais

kt-111

ou pour une salle américaine.

kt-71

 

Pourtant, il serait dommage de faire tout ce chemin jusqu’au Japon pour chanter dans une salle de karaoké aux couleurs des Avengers de Marvel. N’ont-ils pas quelques salles aux couleurs de personnages de mangas ? Bien sûr qu’il y en a !

La chaîne de karaoké Pasela est connue pour deux choses : leurs gigantesques desserts au miel, et leurs salles aux couleurs d’animes et de jeux vidéo.

Toutes les salles sur le thème d’animes de la chaîne sont dispersées, mais la plus forte concentration se trouve dans la succursale d’Akihabra Showa-dori Kan, où vous pourrez trouver des salles dédiées à Evangelion…

 

kt-12

à la série d’action et de samouraï Sengoku Basara…

kt-13

à la série de romans sur les samouraïs Hakuoki…

kt-15

au récent jeu vidéo Monster Hunter…

kt-16

et même au manga de la vieille école Cyborg 009.

kt-17

 

La chaîne de karaoké rivale Big Echo a réussi à obtenir des salles en plâtre avec les portraits de l’idole virtuelle Hatsune Miku et ses frères vocaloid, dans ses deux succursales d’Akihabara et de Fujisawa.

kt-18

 

kt-19

 

Mais peut-être que vous n’avez pas besoin de tous ces personnages de fiction pour profiter du karaoké. Peut-être que tout ce dont vous avez besoin c’est une salle avec des amis, et la présence rassurante de votre fidèle animal de compagnie.

Si vous êtes le genre de personne à vouloir l’accompagnement musical de votre animal de compagnie, Shidax est devenue la première grande chaîne de karaoké au Japon à offrir certaines pièces dans lesquelles les clients sont autorisés à amener leurs chiens.

kt-20

 

Les salles « Wandofuru » (jeu de mot entre « merveilleux » et le son « wan wan » qui représente les aboiements d’un chien en japonais) sont équipées d’une cage, d’une gamelle, et d’installations pour que votre chien s’amuse pendant que vous chantez la musique de fond appropriée.

La plupart des salles Wandofuru se trouvent dans les branches de la banlieue de Shidax (les endroits où les chiens sont acceptés sont indiqués avec une empreinte de patte sur le site Web de l’entreprise).

Enfin, après avoir chanté en solo, avec vos amis, vos personnages de dessins animés préférés, et même avec votre animal de compagnie, pourquoi ne pas faire le grand saut et chanter avec un orchestre ?

 

Les musiciens du Ban-Kara, un restaurant-bar dans la capitale de la vie nocturne de Roppongi à Tokyo, fourniront le soutien parfait pour que vous chantiez devant vos amis et les clients. Vous pourrez également tenter votre chance en jouant d’un instrument et laisser quelqu’un d’autre chanter.

 

kt-21

À 5 000 yens (environ 35 €) la séance de deux heures (au cours desquelles vous partagerez l’accès à la bande avec les autres clients), le Ban-Kara n’est pas très cher, mais pour ceux qui sont nés sans oreille absolue ou sans un look de star, cela pourrait être le chemin le plus simple pour en devenir une !

 

Source:Rocketnews

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

3 Réponses

Laisser un commentaire