Selon une enquête du gouvernement japonais, de plus en plus de stations-service ferment leurs portes en raison de la baisse de la demande pour l’essence.

 

L’Agence des ressources naturelles et de l’énergie a mené une étude auprès de 1 719 villes et villages pour connaître le nombre de stations-service.

A la fin mars, 257 communautés avaient un nombre jugé inadéquat de trois stations-service ou moins.

C’est 19 localités de plus qu’il y a deux ans.

On compte actuellement 35 000 stations-service au pays, soit presque deux fois moins qu’en 1994, quand il y en avait plus de 60 000.

La demande pour l’essence recule au Japon, conséquence de la baisse de la population et des véhicules qui sont moins énergivores.

Une autre raison citée est l’âge avancé des propriétaires de stations-service. Plusieurs d’entre eux n’ont personne dans leur famille pour leur succéder.

Le gouvernement pourrait accorder une subvention aux municipalités qui prennent le contrôle de stations-service et les gèrent pour le bénéfice des populations locales.

Discussions

Laisser un commentaire