L’ex-gouverneur de Tokyo Shintaro Ishihara a estimé mardi que le Japon devrait se doter de l’arme nucléaire pour être mieux entendu sur la scène internationale.

 

«Je pense que le Japon devrait au moins faire une simulation sur la possession de l’arme nucléaire», c’est-à-dire étudier précisément les tenants et aboutissants d’une telle hypothèse en termes de budget, d’équipements, de conséquences économiques et diplomatiques, a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec la presse à Tokyo. «La voix d’un pays qui ne possède pas l’arme atomique est faible», a insisté ce romancier à succès qui a dirigé Tokyo durant plus de 13 ans.

Allant à rebours de la position d’une grande partie de la population favorable à la Constitution pacifiste, les mots de M. Ishihara peuvent néanmoins rencontrer un fort écho parmi la frange des électeurs qui exigent une réponse plus vigoureuse de Tokyo aux attitudes jugées provocatrices des dirigeants chinois.

Le Japon traverse actuellement une crise diplomatique avec la Chine à propos d’îles nationalisées en septembre dernier par l’Etat nippon mais revendiquées par Pékin.

 

«Le Japon doit pouvoir se défendre seul»

 

M. Ishihara est l’un des plus farouches défenseurs de la propriété nippone de ces îles appelées Senkaku en japonais et Diaoyu en chinois. Celui qui se félicite d’être qualifié de «vieux monsieur incontrôlable» juge que le Japon doit pouvoir se défendre seul, avant d’en appeler à son allié américain.

L’ex-gouverneur de Tokyo, un octogénaire qui n’a pas sa langue dans sa poche, a démissionné récemment de ses fonctions à la tête de la capitale dans l’espoir de reprendre un rôle d’envergure nationale.

Il a créé son propre mouvement, le Parti du Soleil, qu’il a fusionné quelques jours plus tard avec celui du populaire maire d’Osaka, le Parti de la Restauration du Japon (Nippon Ishinnokai), dans le but de se présenter au scrutin législatif anticipé du 16 décembre. Son opinion sur l’arme atomique est toutefois, précise-t-il, un avis personnel qui n’engage pas le Parti de la Restauration dont il est devenu le numéro un.

Discussions

Laisser un commentaire