Un café quotidien diminue de 20% les risques d’AVC, selon une étude japonaise publiée dans le journal Stroke. Si les effets du thé sont vantés depuis longtemps, il se trouve que la boisson noire présente elle aussi un intérêt.

 

Boire au moins une tasse de café par jour réduit les risques d’AVC de 20%, selon une étude japonaise publiée dans le journal Stroke. Et il semblerait que le café soit même plus efficace que le thé vert.

Pendant 13 ans, les chercheurs du Centre cérébral et cardiovasculaire national du Japon ont suivi 83 269 Japonais âgés de 45 à 74 ans.

Leur âge, sexe, poids, habitudes alimentaires, activité physique, antécédents cardiovasculaires, consommation d’alcool et tabagisme ont été pris en compte.

Résultat, les personnes qui buvaient quotidiennement au moins une tasse de café présentaient un risque d’AVC inférieur de 20% comparé aux buveurs occasionnels.

L’étude révèle également que deux à trois tasses de thé vert par jour réduisent les risques d’AVC de 14%, et de 20% à partir de quatre tasses.

Par ailleurs, les chances de faire une hémorragie cérébrale, le plus mortel des AVC, diminuent de 32% lorsque l’on consomme un café par jour, ou deux thés verts.

Le Dr Yoshihiro Kokubo en charge de l’étude a expliqué que « le fait de boire du thé et du café régulièrement est bénéfique pour le système cardiovasculaire car cela empêche la formation de caillots de sang ».

D’après les chercheurs, la teneur en antioxydants du thé et du café pourrait jouer un rôle dans cet effet.

Toutefois les bienfaits du thé et du café ont leurs limites, puisqu’au-delà de six tasses, ils disparaissent.

Discussions

Laisser un commentaire