1 409 arrêts de travail liés à de l’abus de pouvoir ou à du harcèlement sexuel ont été signalés en 2013, selon les données du ministère de la Santé, du Travail et du bien-être, soit 152 cas de plus qu’en 2012.

 

Le ministère a indiqué que les incidents sur les lieux de travail liés aux abus de pouvoir et aux harcèlements sexuels sont en augmentation chaque année. Il a souligné que le chiffre réel pourrait être beaucoup plus élevé que celui rapporté.

D’après le porte-parole du ministère, ces 1409 cas représentent le plus grand nombre jamais enregistré en un an.

Dans 436 des cas, les employés ont obtenu une indemnisation de leurs employeurs. Les problèmes les plus courants sont liés à un abus de pouvoir avec des employés se retrouvant avec une charge de travail soudainement montée en flèche, contre aucune rémunération supplémentaire, conduisant certains employés a faire 160 heures supplémentaires non rémunérées par mois.

Soixante-trois suicides ont également été attribués à la surcharge de travail, a indiqué le ministère.

Le nombre de cas de harcèlement sexuel conduisant à des demandes d’indemnisation a également atteint un niveau record avec 40 cas signalés.

Discussions

2 Réponses

  1. dio brando

    Rien d etonnant vu l abscence de la medecine du travail et de controle des pouvoirs en place ultra pro patronat et macho dans l ame!la realite est bien plus grande et horrible…

Laisser un commentaire