Au Japon, le nombre de nouveau-nés en 2015 devrait augmenter pour la première fois en 5 ans, bien que celui-ci soit inférieure au nombre de décès.

 

Dans son enquête démographique, parue le 31 décembre, le Ministère de la Santé prévoit que le nombre de nouveau-nés devrait atteindre les 1 008 000, soit une hausse de 4000 nourrissons par rapport à 2014, la pire année que le Japon ait connue.

L’enquête estime que le nombre de décès en 2015 dépassera les 1,3 million d’individus, une première depuis la période d’après-guerre. Un nombre en hausse de 29 000 depuis 2014.

En conséquence, la population devrait diminuer de 294 000 personnes, la plus forte baisse enregistrée dans l’histoire du Japon.

Le nombre de naissances au Japon a culminé à 2,092 millions en 1973, lors du deuxième « baby-boom ». Depuis, il n’a cessé de diminuer pour se situer à 1 003 539 nouveau-nés en 2014.

En 2015, ce sont les femmes, âgées de 30 à 35 ans, qui ont contribué à cette augmentation en mettant au monde 10 000 bébés supplémentaires durant le premier semestre 2014.

Selon le ministère de la Santé, les raisons de cette augmentation seraient dues à des revenus devenus stable en raison de la reprise économique et d’un plus grand nombre de famille constituées de parents ayant un emploi et confiant leur enfant à une garderie.

Le nombre de mariages en 2015 est estimé à 635 000, soit une baisse de 9000 par rapport à 2014. Il s’agit du nombre le plus faible depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Le nombre de divorces devrait quant à lui totaliser 225 000, en hausse de 3000 par rapport à 2014.

 

Source : Asahi Shimbun

Discussions

10 Réponses

Laisser un commentaire