Aucune manifestation antijaponaise de grande envergure n’a été rapportée en Chine ce samedi. Les mouvements de protestation contre la nationalisation par le Japon des îles Senkaku font rage un peu partout en Chine depuis plus d’une semaine.

La Chine et Taïwan revendiquent aussi les îles disputées en mer de Chine orientale.

La sécurité reste serrée autour de l’ambassade du Japon dans la capitale chinoise, Pékin.

Des barrières temporaires sont toujours dressées et un nombre important de policiers sont déployés pour prévenir de nouvelles manifestations. Une dizaine de jeunes gens se sont approchés de l’ambassade mais la police leur a demandé de ne pas manifester.

A Shanghai, la police garde le consulat général du Japon et des barrières sont en place depuis la semaine dernière.

Samedi, des manifestations ont été signalées dans deux villes de Chine mais aucune de grande envergure contre le Japon.

Le mouvement de protestation se propage à l’ensemble du pays après que le gouvernement japonais a mis les îles sous le contrôle de l’Etat le 11 septembre, après en avoir acheté plusieurs.

Discussions

Laisser un commentaire