Après l’émission Belle toute nue voici que débarque Belle en colère ! Une série télé vous propose de contempler une jeune fille hurlant face caméra, rien de plus, rien de moins.

Les médias Japonais semblent convaincus qu’afficher un joli minois permet de valoriser n’importe quoi (comment, ce ne sont pas les seuls ?!).

Une publicité pour de la bière ? On choisit une actrice connue.

Pour présenter un sérieux journal télé ? Allez, on prend une ancienne top-modèle spé bikini mais seulement comme co-animatrice pour attirer l’œil.

Comment convaincre les gens de remplir leurs formulaires de recensement ? Ils seront certainement plus motivés à la vue d’une jolie jeune fille tout sourire dont la photo occupe 75% de l’espace (il faut au moins ça).

Un nouveau programme télé a décidé de prendre cette stratégie à contre-pied. Plutôt que de se servir d’une jolie fille souriante pour mettre en valeur un produit, l’idée de TV Tokyo est de faire une mini-série centrée sur une belle jeune fille s’énervant face à la caméra.

Pas de tromperie sur la marchandise, le programme offre exactement ce que son titre annonce :
Je veux que Riza Yoshiki soit en colère contre moi.

Miss Yoshiki est une gurabia connue, une sous-catégorie de top-modèles au Japon spécialisées dans les séances photos sexy et suggestives frôlant avec la nudité totale.

Dans la série qui passe tous les vendredis d’août à 1h53 du matin, Yoshiki est habillée d’une manière disons, plus traditionnelle de ce à quoi elle est habituée, mais elle compense par un vocabulaire extrêmement provocant.

Dans la bande-annonce que les producteurs ont dévoilée sur Youtube et dont ces images sont extraites, nous voyons Yoshiki dans une grande variété de vêtements et de situations mais une chose ne change pas.

Elle..yr-2

est..yr-3

Furax.yr-4

Chaque épisode dure cinq minutes mais on a l’impression que le temps est bien plus long compte tenu de la quantité de fureur qu’arrive à déverser l’héroïne.

Des thèmes différents seront abordés pour chacun des quatre épisodes à venir dans lesquels Yoshiki ne se ménagera pas pour exprimer son dédain envers les hommes qui méprisent leurs subordonnées, incarnation selon eux de « la génération paresseuse », qui n’écoutent pas les autres et leur prêtent des propos qu’ils n’ont pas tenus, qui font le paon pour séduire une hôtesse de bar, ou qui ne peuvent s’empêcher de reluquer des filles.

Elle semble surtout avoir une dent contre les hommes à la trentaine bien entamée, cibles traditionnelles de moqueries dans les médias.

Petit florilège des reproches qu’elle leur adresse du haut de ses 27 ans :

Tu es vraiment trop vieux pour t’exciter sur des mangas !
Hé, allo, qu’est-ce qui cloche chez toi ?
Mais frappez-le ce trou du cul !
Qu’est-ce que tu es en train de fixer putain ?
T’approche de la quarantaine ! Tu ne devrais pas commencer à agir comme un adulte ?
Espèce d’idiot, écoute quand les gens te causent !

Cinq minutes d’insultes ininterrompues, c’est tout ce que les spectateurs obtiendront en regardant « Je veux que Riza Yoshiki soit en colère contre moi. »

Il parait clair pourtant que l’audience ciblée est ravie de ce semblant d’attention personnelle comme le laisse entendre la phrase finale hurlée par la demoiselle : « Je vous aime les mecs, merde ! »

yr-5

Merci Risa ! Pour nous aussi tu es chouette… pas taper ok ?

Honnêtement, Yoshiki semble si tourmentée que nous nous demandons si nous ne devrions pas l’appeler et lui présenter des excuses, bien que nous ne nous soyons jamais rencontrés.

 

Source : Rocketnews || Image : youtube

Discussions

Laisser un commentaire