Selon un groupe d’études privé, près de 50 % des municipalités japonaises pourraient voir le nombre de jeunes filles réduit de plus de la moitié en 2040, par rapport à 2010.

 

L’étude se base sur un scénario d’exode rural continu, vers les grandes villes.

Dans 896 villes et villages du pays, le nombre de femmes âgées entre 20 et 39 ans devrait se réduire de moitié en 2040 par rapport au niveau de 2010.

523 municipalités dont la population devrait descendre en dessous des 10 000 habitants en 2040 pourraient finir par disparaître, l’exode des jeunes filles contrecarrant les efforts déployés pour augmenter le taux de fécondité.

 


Source: NHK

 

Discussions

3 Réponses

  1. Lucie

    les jeunes femmes veulent une vie meilleure et pas forcément comme celle de leurs mères; cependant il ne faut pas oublier la qualité de vie c’est important.

  2. jmdesp

    Ce n’est pas très récent, la majorité des mariages « internationaux » au Japon, ce sont des agriculteurs qui font venir des femmes des philippines, et quelques autres pays asiatiques, tellement il y a peu de japonaises prêtes à rester à la campagne. Ils ne les traitent pas forcément mal d’ailleurs.

Laisser un commentaire