Les femmes japonaises mariées pensent faire environ 80% des tâches ménagères incluant l’éducation des enfants, selon une enquête récente de l’institut national de la population et de la recherche sur la sécurité sociale.

 

Ce chiffre datant de 2013 était légèrement plus faible que celui de la précédente enquête réalisée en 2008 mais prouve toujours que beaucoup de femmes pensent porter un plus gros fardeau que les hommes quand il s’agit de ménage ou d’éducation. De plus, selon cette étude, 41.6% des femmes ne sont pas satisfaites du manque d’investissement de leur mari.

L’enquête a été réalisée auprès de 6,409 épouses à travers le Japon, et ce depuis 1993. Il s’agit de la cinquième étude portant sur ce même sujet.

On a demandé aux femmes quelle part de travail dans le ménage et dans l’éducation assument-elles, et celle de leur mari. Selon l’enquête, les 991 femmes âgées de moins de 50 ans et dont l’enfant ainé à moins de 12 ans font 79.8% de ces tâches, soit 0.8 point de pourcentage de moins que le résultat de la précédente enquête. C’est la première fois que ce chiffre se situe en dessous des 80%.

Nous avons demandé aux femmes quelles genre d’activité leur mari faisaient au moins un ou deux fois par semaine afin d’aider dans l’éducation des enfants. Les réponses les plus fréquentes étaient « jouer avec eux » dans 87.5% des cas, puis « Leur donner le bain » dans 82,1% des cas. Seulement 28.4% des hommes amènent ou récupèrent leur enfant à la garderie ou à l’école.

Selon les réponses des 3,612 femmes âgées de moins de 60 ans, ces dernières font 85.1% des tâches ménagères, soit 0.4 points de pourcentage de moins que l’enquête effectuée en 2008. Les hommes s’occupent de 14.9% des tâches.

Parmi ces tâches, sortir les poubelles est la plus effectuée par les hommes au moins une ou deux fois par semaine, à 40.6%, tandis que 36.6% vont faire les courses à l’épicerie aussi fréquemment. 33,1% des hommes débarrassent la table après le repas et enfin, ils sont seulement 19,2% (le chiffre le plus bas) à faire le ménage dans la maison.

Les femmes de moins de 40 ans ont été divisées en trois groupes basés sur la fréquence à laquelle leur mari aide dans le ménage et l’éducation des enfants. Quand nous leur avons demandé si elles prévoyaient d’avoir d’autres enfants, la proportion de femmes répondant « oui » était plus élevée pour celles dont le mari était plus coopérant.

Les résultats de l’enquête 2013 ont été annoncés jeudi 7 aout.

 

Source: Yomiuri || Image : Shutterstock

Discussions

Laisser un commentaire