La Diète a adopté mercredi la législation faisant passer l’âge du droit de vote de 20 à 18 ans, afin d’encourager les jeunes électeurs à être plus actifs politiquement. Il s’agit de la plus grande réforme des lois électorales du pays en 70 ans.

 

Le projet de révision de la loi électorale a été adopté à l’unanimité par la Chambre Haute après avoir remporté l’approbation de la Chambre basse le 4 juin. La dernière modification de l’âge du droit de vote date de 1945, il était alors passé de 25 à 20 ans.

Ce changement devrait prendre effet pour les élections de la Chambre haute prévues pour l’été 2016, à moins d’une dissolution de la Chambre basse, qui donnerait droit à des élections anticipées.

Cette législation permettra à quelques 2,4 millions de Japonais âgées de 18 et 19 ans de rejoindre l’électorat.

Yoshihide Suga, le Secrétaire général du Cabinet a indiqué lors d’une conférence de presse que ce changement sera d’une « grande importance ».

« Les voix des jeunes seront d’avantage prises en compte en politique […] Il sera important d’éduquer les lycéens et les étudiants sur leur droit de vote nouvellement acquis, a-t-il ajouté.

La loi révisée sera promulguée dans environ une semaine et prendra effet dans un an. Elle sera applicable à la fois aux élections nationales et locales.

Discussions

4 Réponses

  1. facto

    Comme en France les politiques nippons veulent renouveler leurs électeurs. Les japonnais eux aussi visiblement ne croient plus en la politique s’ils veulent les faire voter plus jeune.

    • Dario

      @facto Ils ne croient plus en la politique, parce que leur démocratie est de facto morte. Seulement une étude de l’économie et de la philosophie différents de quelles mainstream pourra changer bien ce monde.

Laisser un commentaire