Un nombre croissant de femmes nécessitent des soins médicaux après avoir utilisé des extensions de cils, une tendance de plus en plus populaire au Japon.

 

Bien que certaines mesures de sécurité soient existantes dans l’utilisation des produits cosmétiques, ce n’est pas le cas pour tous. Les substances toxiques utilisées dans les produits adhésifs, notamment pour les cils, ne sont pas réglementés.

La réglementation a été prise de court par le succès fulgurant de ces extensions.

Les « extensions de cils » sont des cils en fibre de soie ou en micro fibre, que l’on colle un par un sur les cils naturels existants avec une colle spéciale à base de cyanoacrilate médical, dans le but d’allonger et d’étoffer la densité ciliaire des yeux.

Cette méthode, originaire de Corée du Sud, s’est propagée au Japon depuis 2003. Les extensions de cils donnent un aspect plus naturel que les faux cils classiques, et les effets durent pendant environ trois semaines.

Les coûts peuvent varier de 5000 ¥ à plus de 10,000 ¥ pour chaque traitement.

 

Discussions

Laisser un commentaire