Au Japon, un sondage a révélé que les trois quarts des parents n’ont pas de deuxième enfant pour des raisons économiques et sociales.

 

Un sondage publié en mai 2015, par une association appelée « 1 more baby », qui encourage les couples à devenir parents, a révélé que 86,5 % des personnes interrogées pensent qu’elles ne peuvent pas se permettre d’avoir deux enfants.

64,7 % des femmes travaillant à temps plein ont cité qu’elles étaient découragées pour des raisons liées au travail.

Pour corriger cela, le gouvernement japonais, les municipalités et les entreprises ont besoin de coopérer les uns avec les autres, a déclaré Kai Akiyama, directeur de « 1 more baby ».

« Étant donné l’impact du lieu de travail sur l’équilibre travail-vie privée des employés, il est très important d’être soutenu par son entreprise et cela exige la compréhension de ses supérieurs ainsi que de ses collègues de travail », a déclaré Akiyama.

Ce sondage a été effectué auprès de 604 hommes et 2357 femmes qui ont été mariés pendant 14 ans ou moins. Les hommes étaient âgés de 20 à 49 ans et les femmes de 20 à 39 ans. Toutes les personnes interrogées ont utilisé les services du groupe et ont répondu au sondage par l’intermédiaire de Facebook.

C’est la troisième année consécutive que le groupe mène une enquête de ce genre, et les résultats rejoignent ceux d’une enquête menée par le Ministère de la santé en 2014 qui avait également constaté l’hésitation des parents à avoir un deuxième enfant.

La dernière enquête révèle que 43 % trouvaient que le premier enfant représentait trop de travail, tandis que 42 % ont déclaré qu’eux-mêmes ou leur conjoint était maintenant trop vieux pour avoir un deuxième enfant.

Environ 38 % des personnes interrogées hésitent à avoir un deuxième enfant pour des raisons liées au travail, même s’il est facile de prendre des congés de maternité ou paternité au sein de leur entreprise.

Le nombre de mères travaillant à temps plein qui ont été dissuadées d’avoir un deuxième enfant a bondi à 64,7 % contre 38,3 % l’année dernière.

Lorsqu’il leur a été demandé quelles mesures pourraient les encourager à avoir un deuxième enfant, 81 % ont déclaré qu’un soutien financier pour couvrir l’accouchement, l’éducation des enfants et les frais de scolarité serait le bienvenu.

45 % ont également déclaré qu’un meilleur soutien dans leur lieu de travail est nécessaire, y compris dans les entreprises permettant aux femmes de prendre un congé de maternité.

44 % souhaiterait une amélioration des conditions de travail, telles que des journées plus courtes, ce qui permettrait aux parents d’avoir un équilibre travail-vie privée plus confortable.

Parmi les mères travaillant à temps plein, 75 % ont déclaré que leurs supérieurs les supportaient dans leur volonté d’avoir des enfants. Un tel environnement les encourage à continuer à travailler dans leur entreprise.

Interrogées sur la taille idéale d’une famille, 48 % ont dit deux enfants, 28 % ont dit trois enfants et 3 % ont dit quatre ou plus.

Seulement 15 % des personnes interrogées trouve qu’avoir seulement un enfant serait idéal, tandis que 5 % ont déclaré qu’ils n’en voulaient pas du tout.
Presque toutes les personnes ayant deux enfants ou plus ont indiqué qu’ils étaient satisfaits de leur décision.

Source : Japan Times

Discussions

Laisser un commentaire