Selon une étude réalisée par le gouvernement japonais, le 1er septembre est le jour où le plus grand nombre de Japonais, en âge d’être scolarisé, se suicident.

 

Entre 1972 et 2013, un total de 131 Japonais âgés de 18 ans ou moins se sont donné la mort à cette date qui correspond au premier jour d’école après les vacances d’été.

Au cours de cette période, un total de 18 048 personnes de cette tranche d’âge ont mis fin à leurs jours au Japon.

Le nombre de suicides au Japon est tombé à son plus bas niveau depuis 18 ans, avec 25 427 suicides contre plus de 34 000 lors du pic de 2003. Cependant, le suicide demeure la principale cause de décès chez les Japonais âgés de 15 à 39 ans.

Parmi les Japonais âgés de 18 ans et moins, le taux de suicide était également élevé au début du mois d’avril, lors de la rentrée scolaire.

La journée comptant le moins de suicides est le 2 janvier avec un total de 21 cas.

Discussions

Laisser un commentaire