Les Japonais utilisent le dicton « Je souhaite mourir sur un tatami. » pour exprimer le désir de mourir d’une mort naturelle. C’est désormais chose possible grâce au tatami « Yasuragi » (consolation) s’adaptant parfaitement à un cercueil.

 

Ces tatamis, produits par la société Magokoro Tatami, connaissent un succès auprès des japonais préoccupés par le confort de leur proche décédé.

Faisant 1,5 cm d’épaisseur et 1,74 m de long, il est adapté pour l’intérieur d’un cercueil de taille moyenne. Fabriqué à partir de paille bio « igusa », il est doublé avec du papier traditionnel japonais « washi », couramment utilisé pour les panneaux coulissants « fusuma ».

La famille en deuil peut choisir les couleurs et les motifs du tissu utilisé pour les bords du tatami. Celui-ci devant être incinéré, des matériaux inflammables sont utilisés.

Durant le moins de février, lorsque la société Magokoro Tatami, a débuté la commercialisation de tatami pour cercueil, elle a reçu un flot de commandes de grandes entreprises de pompes funèbres, facturant les familles endeuillées environ 10.000 yens (75 €) pour un tatami.

La société reçoit désormais 400 à 500 commandes de tatami par mois, désormais l’un de ses produits les plus vendus.

Ces tatamis existent en 2 formats. Soit un seul tatami destiné à être posé sous le corps du défunt dans un cercueil ou 2 tatamis pliables, sur lequel on peut poser le corps du défunt au domicile avant l’intervention des services funéraires. Ce dernier pourra ensuite être plié et placé dans le cercueil.

Ce tatami est une idée originale de Naoki Kurisu, président de la société Magokoro Tatami, alors qu’il était préoccupé par la diminution des ventes de tatamis. Les propriétaires optant de plus en plus pour des pièces de style occidental plutôt que de style japonais.

« Notre produit a probablement su toucher les personnes désirant voir leurs bien-aimés reposer sur un tatami et son parfum familier de paille fraîche igusa », a déclaré Kurisu.

tatami-pour-cercueil-japonais

Source : Asahi

Discussions

4 Réponses

Laisser un commentaire