Selon une enquête réalisée par le ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie, un nombre record de professeurs ont été sanctionnés en 2013, pour l’usage de châtiments corporels sur leurs élèves.

 

L’enquête nous indique que 3953 enseignants ont été suspendus ou congédiés pour avoir frappé 8880 étudiants dans 2848 écoles. Il s’agit du plus grand nombre jamais enregistré.

Le nombre d’enseignants suspendus ou congédiés pour avoir crié des mots inappropriés et blessants à leurs élèves était de 205, tandis que 20 enseignants ont été sanctionnés pour des infractions sexuelles, a indiqué le ministère.

L’enquête a été motivée par un incident survenu en Décembre 2012. Un jeune étudiant du lycée Sakuramiya à Osaka s’est suicidé après avoir reçu à plusieurs reprises des châtiments corporels de ses professeurs.

Commentant les résultats de l’enquête, le Ministre de l’Éducation, Hakubun Shimomura a indiqué lors d’une conférence de presse : « Ces choses ne devraient pas être autorisés dans notre pays et nous devrions nous efforcer d’enseigner à nos enfants sans l’usage de la violence. »

Source : Japan Today

 

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire