Un scénario digne d’un film hollywoodien.

 

En l’espace de deux heures, 1,4 milliard de yens en espèce (11,32 millions d’euros), provenant de 1400 distributeurs de billets, ont été dérobés.

La police japonaise soupçonne que l’argent a été retiré en même temps en utilisant des cartes de crédit contrefaites contenant des informations de comptes appartenant à une banque sud-africaine.

Selon les autorités, une organisation criminelle internationale serait impliquée. Les enquêteurs de police travaillent actuellement avec les autorités sud-africaines par le biais d’Interpol et cherchent à découvrir comment les informations des cartes de crédit ont pu fuiter.

Ce vol à grande échelle a eu lieu le matin du 15 mai à Tokyo et dans 16 autres préfectures. La police pense qu’une centaine de personnes ont participé à ce vol.

Sur les quelques 14 000 transactions frauduleuses enregistrées, à chaque fois, le montant maximal de ¥ 100,000 (809 €) a été retiré des distributeurs automatiques en utilisant des fausses cartes de crédit.

Les données de transaction suggèrent que des informations de 1600 cartes de crédit, émises par une banque sud-africaine, ont été utilisées.

La police est actuellement en train d’analyser les images filmées par les caméras de sécurité afin d’identifier les malfrats.

En 2012 et 2013, 4,5 milliards de yens (36,40 millions d’euros) ont été retirés grâce à des cartes de crédit contrefaites dans plus de 20 pays, dont le Japon.

La police japonaise a récemment ajouté le nom de suspects appartenant à un groupe criminel malaisien à une liste de personnes recherchées à travers le monde.

Source : Japan Times

Discussions

7 Réponses

Laisser un commentaire