Six avions militaires américains Osprey sont arrivés à une base de la préfecture d’Okinawa dans le sud du Japon. Ils font partie d’un groupe de douze appareils qui y seront déployés.

Les avions à rotors pivotants ont quitté lundi matin une base militaire américaine à Iwakuni dans l’ouest du Japon. Ils sont arrivés à la base des Marines de Futenma à Okinawa avant midi.

Le ministère japonais de la Défense dit n’avoir reçu aucun rapport de problème lors de ces vols.

Au cours des dernières semaines, la flotte d’Osprey a été basée temporairement à Iwakuni, où les avions ont fait l’objet de vérifications et d’entretien.

Avant le déploiement de l’appareil, les gouvernements japonais et américain se sont entendus sur certaines mesures pour assurer la sécurité des Osprey. Rappelons que cet appareil a été impliqué dans plusieurs accidents à l’extérieur du Japon.

 

Manifestation à Okinawa contre l’arrivée des avions Osprey

 

Il y a eu une manifestation contre le déploiement de l’avion de transport militaire Osprey à la base des Marines de Futenma à Okinawa.

Tôt lundi matin, plus de cent personnes se sont rassemblées devant une porte d’accès de la base américaine. Parmi les protestataires, il y avait des maires de plusieurs localités, des élus de l’assemblée de la préfecture, des membres de groupes de citoyens ainsi que des résidents.

Les manifestants portaient des chapeaux rouges pour marquer leur opposition à l’arrivée des avions militaires, et ont scandé le slogan « Pas d’Osprey à Okinawa ».

 

Colère à Okinawa

 

Le gouverneur d’Okinawa a déclaré sa grande déception, à quelques heures de l’arrivée de l’avion de transport américain Osprey qui sera déployé dans la préfecture.

Hirokazu Nakaima dit être resté sans voix quand dit-il, le gouvernement japonais a imposé la mise en service de l’avion militaire sans tenir compte de l’inquiétude des résidents d’Okinawa. Il se demande comment le déploiement de l’Osprey a pu être approuvé quand cet appareil risque de s’écraser à tout moment.

Le maire de Ginowan Atsushi Sakima a également exprimé sa colère : il se dit furieux de l’arrivée de l’Osprey malgré les nombreux appels contre sa mise en service.

 

 

Discussions

Laisser un commentaire