La police vient d’arrêter un japonais vivant à New York après que celui-ci soit soupçonné d’avoir vandalisé un sanctuaire de Chiba avec un liquide huileux.

 

L’homme âge de 52 ans, qui prétend être le fondateur d’un organisme religieux, est soupçonné d’avoir arrosé d’une substance huileuse le sanctuaire Katori situé dans la préfecture de Chiba. Cet acte de vandalisme qui s’est déroulé à la fin de mois du mars pourrait être lié à de nombreux autres cas de vandalisme sur des sanctuaires et des temples du pays.

Ce sanctuaire fait partie des 48 sites culturels et religieux, dont certains faisant partis du patrimoine mondial, situé dans 16 préfectures différentes qui ont été vandalisés avec un liquide huileux ces derniers mois.

Des vidéos mises en ligne, apparemment par le groupe religieux de l’homme, montre l’individu s’exprimer devant ses disciples, en disant qu’il a arrosé d’huile des temples et des sanctuaires afin de «purifier» ces sites. Il indique également qu’il a visité plus de 100 sites afin de «combattre le diable. »

Une femme du bureau loué par le groupe dans le centre de Tokyo a confirmé que l’homme est un praticien, mais qu’il vit habituellement à New York et que sa dernière visite au Japon remontait à Janvier.

Parmi les sites vandalisés se trouvent le Temple Todaiji dans la préfecture de Nara, le Temple Toji et le château Nijo à Kyoto, et le Temple Naritasan Shinshoji dans la préfecture de Chiba.

Des images filmées par les caméras de sécurité du sanctuaire Katori Shrine et du Temple Naritasan Shinshoji, montre qu’une même personne semble avoir effectué ces actes de vandalisme.

L’Agence nationale de la police a demandé à l’ensemble des commissariats du pays de renforcer les patrouilles, tandis que les enquêteurs continuent d’examiner les images des caméras de sécurité et le liquide utilisé.

De nombreux temples et sanctuaires ont renforcé leur système de sécurité suite à ces actes de vandalisme. Même si une arrestation est effectuée, ils restent vigilants afin de prévenir les tentatives d’imitation.

https://www.youtube.com/watch?v=8W3Up7DRNys

Source : Japan times

Discussions

4 Réponses

  1. Zobylamouche

    Personne n’aurait prete attention si le titre avait ete « Arrestation d’un JAPONAIS pour actes de vandalisme dans des temples au japon » … et pourtant il s’agit bien d’un japonais.
    Un japonais vivant a New-York est-il un New-Yorkais ? Parcequ’un New-Yorkais vivant au Japon ne sera jamais un japonais.

Laisser un commentaire