Le tribunal de Tokyo a condamné Apple, jeudi, à verser 3,4 millions de dollars à l’ingénieur japonais, qui avait créé la technologie du Click Wheel, le bouton arrondi utilisé pour le lecteur de musique iPod, commercialisé par la firme américaine depuis 2004. L’inventeur a fait appel du jugement.

 

Le géantApple va encore devoir payer. Accusé l’an passé d’avoir copié le design des gares suisses pour son application horloge, la firme à la pomme va devoir verser 3,4 millions de dollars (2,5 millions d’euros) à l’ingénieur japonais qui a inventé le « click wheel », le bouton de commande de son lecteur de musique iPod.

Cette fois-ci, le géant américain n’a pas réussi à conclure un accord avec le plaignant, comme elle l’avait fait en octobre 2012 avec les Chemins de fer fédéraux suisses.

Le tribunal de Tokyo a estimé, jeudi 26 septembre, que la firme avait bien copié l’invention du quinquagénaire, resté anonyme, rapporte le journal nippon The Asahi Shimbun .

« Il a été reconnu que l’idée d’un inventeur japonais a été utilisé dans un produit à succès mondial. Ce jugement encouragera tous les inventeurs », a félicité l’avocat du plaignant.

Seule consolation pour Apple, la société pourra continuer à commercialiser son iPod. Le plaignant n’a, en effet, pas demandé son retrait des ventes.

Selon son avocat, le Japonais a créé la technologie du Click Wheel en 1998. Ce bouton de contrôle de forme arrondie permet de contrôler l’iPod de manière tactile – à la seule sensibilité du doigt – mais dispose aussi de boutons sur lesquels l’utilisateur peut appuyer.

Suite à son invention, l’ingénieur a été contacté par Apple, qui souhaitait lui racheter sa licence. Les négociations n’ont jamais abouti. La marque à la pomme a sorti son lecteur de musique en 2004.

L’inventeur l’a poursuivie en 2007. Et le procès n’est toujours pas fini. Jugeant le montant de ses indemnités insuffisant, il a décidé de poursuivre Apple en appel.

 

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source : La tribune

Discussions

Laisser un commentaire