Afin d’éviter que les touristes étrangers ne se perdent, le gouvernement métropolitain de Tokyo a décidé de normaliser la signalisation en anglais des lignes de train et autres services publics.

 

La gare de Shinjuku, l’une des gares les plus fréquentées du pays, sera la première concernée.

 

3 différentes façons d’indiquer une direction

 

32815.pdfOn estime qu’au moins 3,5 millions de personnes circulent dans la gare de Shinjuku chaque jour.

Les passagers en correspondance entre les lignes de JR et Keio New Line peuvent voir un panneau indiquant « Keio New Line » dans la zone JR, et un autre indiquant « Keio Shinsen Line » en face de la Sortie Ouest.

Les panneaux indiquant la Sortie Sud ont le droit également à plusieurs variantes dont « New South Exit », « Shin South Gate » et « Shin-Minami Entrance ».

Un étudiant d’échange Australien situé devant un panneau d’information pense que les Japonais doivent également s’y perdre, alors ne parlons pas des étrangers. Son ami lui a d’ailleurs avoué avoir du mal à indiquer un lieu de rencontre à d’autres personnes.

 

Aucune communication

 

002Ce problème de variantes dans les signalisations a été découvert suite à une enquête menée en aout dernier auprès de touristes étrangers, à la gare de Shinjuku.

Parmi les 136 personnes interrogées, certains se sont plaints de ne pas comprendre les signes traduits en romaji (alphabet) et d’autres ont indiqué que le grand nombre de panneaux rend les choses confuses.

Douze lignes de train gérées par JR, Odakyu, Keio, Seibu, Toei et Tokyo Metro passent par la gare de Shinjuku, ainsi que 59 lignes de bus.

On estime que plus de la moitié des touristes étrangers venant à Tokyo passent du temps dans ou autour de la gare.

En conséquence, la gare de Shinjuku a été l’une des premières gares à adopter des panneaux en anglais et en japonais romanisées, mais un manque de coordination entre les opérateurs a conduit à certaines incohérences.

« Il est difficile de demander à une autre société de modifier quelque chose » a déclaré un porte-parole d’une société de chemin de fer. « Nous n’avons pas eu conscience de la nécessité de normaliser les choses. »

 

Une normalisation essentielle pour les JO de 2020

 

« Les panneaux indiquant le Bureau de l’immigration de Tokyo à la gare de Shinagawa sont inexistants » et « Il y a trop peu d’indications pour changer de train à la gare d’Ueno » font partie des quelques remarques signalées par des étrangers lors de l’enquête menée par l’administration métropolitaine.

L’enquête a également révélé des problèmes dans d’autres gares importantes.

Afin de résoudre ce problème, le 3 Juin, le gouvernement métropolitain a créé un conseil constitué de représentants d’entreprises ferroviaires, d’autobus, et de taxi.

Un groupe de travail au sein du conseil s’est donné jusqu’au mois de mars prochain pour établir des règles afin de faciliter les indications pour les étrangers. L’idée sera de faire adopter ces rêgles aux autres gares.

« Nous souhaitons des panneaux utilisant un anglais approprié pour l’arrivée des Jeux olympiques de Tokyo » a déclaré le fonctionnaire du Bureau de développement urbain, en charge de dossier.

L’année dernière, environ 8,87 millions d’étrangers ont visité Tokyo, un record pour la deuxième année consécutive.

« En plus d’uniformiser les expressions, des couleurs et des chiffres devraient être plus largement utilisés pour les rendre plus faciles à la compréhension. », a déclaré Shinichi Shimizu, un conférencier sur le tourisme à l’Université Rikkyo.

 

La signalisation routière fait également des progrès

national-diet-signalisation-tokyo

Des progrès ont également été accomplis sur les routes japonaises avec la changement de mots japonais romanisés pour de l’anglais.

En août 2013, un panneau situé à une intersection à Nagatacho, près de la Diète a par exemple été changé. Le mot « Kokkai » est ainsi devenu « The National Diet ».

Le gouvernement japonais a sélectionné 49 lieux qui devront se préparer à accueillir des touristes étrangers, dont les abords des aéroports de Narita et Haneda, Furano, Hokkaido et Kusatsu.

Parmi ceux-ci, 41 travaillent sur l’amélioration de leur signalisation.

A Tokyo, dans les zones situées autour de la tour Skytree et du quartier de Ginza, des autocollants ont déjà été collé sur des panneaux afin de transformer les mots japonais romanisés en mots anglais.

signalisation-routiere-anglais-Japon

Source : Asahi Shimbun

Discussions

Laisser un commentaire