Des parchemins, souvent considérés comme étant les plus anciens mangas du Japon, ont été exposés pour la première fois depuis leur restauration, qui aura duré près de 4 ans.

 

Le 7 juillet, les journalistes ont pu admirer une partie des « Choju jinbutsu Giga » (Caricatures de personnages de la faune), datant du 12e et 13e siècle et entièrement restaurés, au Musée national de Kyoto.

Les quatre volumes de ce trésor national seront exposés au musée cet automne.

Les rouleaux représentent des animaux se livrant à des activités humaines de façon humoristique. Ils sont conservés au temple Kosenji à Kyoto.

Des plis et d’autres signes de détérioration étaient apparus sur ce trésor national. Afin de mieux préserver ces parchemins, ils ont été démontés et renforcés avec du papier « washi » traditionnelle.

Vous pourrez admirer ces mangas d’une autre époque pendant l’exposition prévue du 7 octobre au 24 novembre au Musée National de Kyoto situé à Higashiyama.

Choju Jinbutsu Giga

Choju Jinbutsu Giga

Discussions

Laisser un commentaire