Près de 70% des minorités sexuelles à Tokyo et dans les préfectures voisines ont été victimes d’intimidation à l’école, selon une enquête réalisée par un groupe de soutien pour ces personnes.

 

D’après cette enquête, environ 30% des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) ont déjà pensé à se suicider.

Le groupe de soutien a déclaré que les autorités locales et scolaires doivent améliorer leur compréhension des personnes LGBT et avoir envie de vraiment les aider.

 

Discussions

Une réponse

  1. zarmagh

    Les minorités devraient être un peu plus discrètes sur leur orientation sexuelle. Elles s’affichent comme si elles étaient la norme. En matière sexuelle, la discrétion est de rigueur. L’effet boomerang, vous connaissez ?

Laisser un commentaire