La sélection d’un itinéraire peut être compliqué, particulièrement dans une mégalopole grande comme Tokyo. Il y a tant de choses à voir, à goûter et à essayer. Il y a des grands classiques comme la Tour de Tokyo, les quartiers Asakusa ou Roppongi, qui sont très intéressants, mais j’ai une proposition pour ceux qui rechercheraient quelque chose de différent.

 

Je suis sûre que certains d’entre vous ont déjà entendu ce nom, Haruki Murakami. C’est un auteur japonais célèbre, ayant beaucoup de fans dans le monde entier. Pourquoi ne pas élaborer un programme par vous-même autour de lieux en relation avec lui ? Voici sept endroits où vous pourriez aller.

 

1. L’Université Waseda.

waseda

jewishbusinessnews.com

Haruki Murakami est diplômé à l’Université Waseda, en 1975. Il y resta pendant 7 années, durant lesquelles il y rencontra son épouse actuelle et tenait un bar de jazz à Kichijohi.

On y trouve deux lieux évoqués dans Les Amants du Spoutnik.

 

2. Le parc Inokashira.

shutterstock.com

Supachita Ae / Shutterstock.com

« Nous étions assis comme d’habitude côte à côte au Parc Inogashira, sur son banc préféré. Un jour sans vent. Les feuilles se trouvaient où elles étaient tombées, collées à la surface de l’eau. Je pouvais sentir un feu de joie quelque part au loin. L’air été remplie du parfum de fin d’automne et les sons éloignés étaient extrêmement clairs. » – Les Amants du Spoutnik.

Une scène charmante entre K et Sumire s’est passée ici, dans le Parc Inogashira. C’est à 5 minutes de marche de la station Kichioji, sur la ligne Chuo. C’est particulièrement beau en automne.

 

3. Le carrefour à côté du magasin MEIDI-YA.

meidiya

navi.ag-aoyama.com

 

« J’étais en route pour rendre visite à quelques parents qui vivaient en ville et stoppé par un feu de signalisation à Hiroo, dans le carrefour près du magasin MEIDI-YA, lorsque j’ai aperçu une Jaguar bleu marine, se frayant un chemin dans le trafic intense. » – Les Amants du Spoutnik.

C’est un simple carrefour, rien de plus. Mais il signifie beaucoup dans le livre et probablement aussi pour les fans.

Passons à Danse Danse Danse.

 

4. Kinokuniya, Aoyama.

aoyama

30min.jp

 

« Avant midi, je suis allé à Aoyama, faire des achats aux supermarché de Kinokuniya. J’ai garé ma Subaru entre une Saabs et une Mercedes et dans le lot, j’ai presque senti que je m’exposais à ces jumeaux aux vieux châssis étroits de carrure. Cependant, je l’admets : j’aime faire du shopping à Kinokuniya. Vous ne le croirez peut-être pas, mais la salade que l’on achète là-bas se conserve plus longtemps que n’importe où ailleurs. Ne me demandez pas pourquoi. Peut-être qu’ils les regroupent lors de la fermeture pour leur donner un entrainement spécial. Cela ne m’étonnerait pas. C’est l’avancé du capitalisme, après tout. » – Danse, danse, danse.

Achetez donc la fameuse salade et découvrez si la description de Murakami est vraie.

 

5. Takeshita Do-ri, Harajuku.

Korkusung / Shutterstock.com

Korkusung / Shutterstock.com

« A cinq heures, j’ai déambulé dans les rues d’Harajuku et erré le long des stands de pré-adolescents de la rue Takeshita. » – Danse Danse Danse.

Essayez de trouver un badge d’Elvis parmi les stands. Il pourrait valoir cher un jour. Tenez-vous prêts, avant que la foule ne se rue dessus.

 

6. Shakey’s pizza, une pizzeria à Shibuya.

photobucket.com

photobucket.com

« Gotanda souriait faiblement, comme le dernier rayon de soleil d’été entre les feuilles. » « Quand était-ce la dernière fois que vous avez vu quelqu’un de célèbre à Shakey, mon ami ? » – Danse Danse Danse.

Réminiscence de Gotanda en mangeant sa pizza. Votre estomac et votre cœur seront pleins d’ici la fin du repas.

 

7. Suivre un chat errant.

Shutterstock.com

Shutterstock.com

Trouver un chat errant est difficile à Tokyo. De la magie se produira sûrement si vous le suivez…

 

Un voyage tout en poésie.

 

Source : Tsunagujapan

Discussions

Laisser un commentaire