Si ce sont plutôt les lieux typiques et traditionnels qui vous attirent au Japon, préparez vos valises, nous vous emmenons visiter les plus belles rues du pays, bien loin de l’agitation des grandes villes !

 

Oharai-machi, Ise, Préfecture de Mie

oharaimachi

La ville d’Ise, située dans la préfecture de Mie, abrite l’Ise Jingu, le temple shintoïste le plus sacré du Japon. Oharai-machi tient son nom du rituel de purification (oharai), effectué dans cette rue par les pèlerins avant de franchir le tori de l’entrée principale.

01

Au cours de l’époque Edo (1603-1868), quatre millions de personnes visitaient ce sanctuaire chaque année, ce qui en faisait l’une des rues les plus animées du Japon.

oharaimachi-5

Aujourd’hui encore, elle conserve cette atmosphère marchande, avec ses caves à saké et ses boutiques de friandises traditionnelles.

oharaimachi-2

Les bâtiments en bois de cette rue utilisent le même style architectural, dit Tsumairi, que les édifices religieux japonais.

oharaimachi-7

oharaimachi-3

 

Tsumago-juku, Nagiso, Préfecture de Nagano

nagiso

Nichée dans les montagnes de Nagano, Tsumago-juku était la quarante-deuxième des soixante-neuf stations de la route de Nakasendo, l’une des principales voies reliant Kyoto à Edo (aujourd’hui Tokyo).

11

Elle traverse la belle vallée de Kiso et est située sur la rive est de la rivière Araragi.

2

Ce fut la première zone au Japon à être désignée par le gouvernement japonais comme site de préservation architectural national, en 1976.

3

4

8

6

 

Shirakawa-go, Shirakawa, Préfecture de Gifu

shirakawa-go

Le village de Shirakawa est célèbre pour son village historique, inscrit au patrimoine mondial de l’humanité et constitué de maisons typiques de style architectural appelé gasshō-zukuri.

shirakawago-3

Le quartier Ogimachi de Shirakawa-go est célèbre dans le monde entier pour ses 59 maisons aux toitures formant un A, utilisées pour élever des vers à soie.

shirakawa-go

Ce lieu fut également désigné par le gouvernement japonais comme site de préservation architectural national en 1976.

shirakawago-4

En 1995, les villages de Shirakawa-go et Gokayama ont été inscrits au patrimoine mondial de l’humanité.

shirakawago

Beaucoup de gens recommandent de visiter le village durant l’hiver afin de profiter du magnifique paysage à la tombée de la nuit.

 

Kurashiki-bikanchiku, Kurashiki, Préfecture d’Okayama

kurashiki2

La ville de Kurashiki, qui a prospéré durant la période Edo, a été désignée comme une zone d’une beauté particulière et a été soigneusement préservée depuis 1969.

kurashiki6

Avec ses rues pittoresques placées de chaque côté d’un long canal, les gens la surnomment la « Venise de l’Orient ».

kurashiki4

La ville a longtemps servi de centre de distribution du riz.

kurashiki8

Le quartier historique, rempli de magasins et de restaurants traditionnels, est un endroit touristique populaire.

kurashiki7

Il y a beaucoup de petits musées, de cafés et de boutiques à visiter. Près du canal, vous trouverez le plus ancien musée d’art occidental du Japon, le Musée d’art Ohara.

Vous pourrez notamment y découvrir l’un des Nymphéas de Monet, acheté directement à Monet il y a près d’un siècle.

 

Taketomi-cho, Île Taketomi, Préfecture Okinawa

taketomi

L’île Taketomi fait partie de l’archipel des îles Yaeyama, située à 300 km au sud-ouest de l’île principale d’Okinawa.

taketomi3

Taketomi est connue pour ses maisons traditionnelles aux toits rouges, dont le style architectural remonte à une époque où les îles étaient une entité distincte au Japon, gouvernée par le Ryūkyū Uni.

taketomi6

taketomi4

Avec ses routes de sable blanc et ses murs de pierre, cet île est à découvrir à pied ou sur une charrette tirée par un buffle.

taketomi7

Et vous, lors de votre précédent voyage, avez-vous découvert un lieu qui vaut le détour ?

Discussions

32 Réponses

Laisser un commentaire