Le Japon dispose de nombreuses spécialités régionales qui font le bonheur des touristes japonais ou étrangers.

 

Partons pour un petit tour d’horizon des douceurs à découvrir selon le lieu où vous vous rendrez.

le bonheur des touristes japonais ou étrangers.

 

Hokkaido – le Royce

01

Royce est le nom d’un célèbre fabricant de chocolat d’Hokkaido. Ce fabricant est si connu que leurs produits ne sont pas seulement des souvenirs typiques d’Hokkaido mais du Japon tout entier. Leur création la plus populaire est le ‘Nama chocolate’ qui fond dans la bouche. Conçu avec de la crème d’Hokkaido vous en deviendrez vite accro.

 

Aomori – Kininaru Ringo

02

Aomori est réputée pour ses pommes. Les fameuses pommes Fuji sont baignées dans du sirop puis enveloppées dans une pâte à tarte. La pomme reste croustillante malgré la cuisson ce qui en fait un délicieux en-cas.

 

Iwate – Kamome no Tamago

03

‘Tamago’ signifie ‘œuf’ et c’est ce à quoi ressemble cette friandise représentative de la région du Tohoku. Elle est composée de trois couches : du castella (gâteau fait de sucre, farine, œufs et sirop de malt) avec un cœur de pâte de haricot rouge, enrobé de chocolat blanc.

 

Miyagi – Hagi no Tsuki

04

Le Hagi no Tsuki est si apprécié que chaque jour on en confectionne et vend environ 100 000. On le prépare en fourrant du castella de haute qualité de crème pâtissière. Il existe différentes manières de le déguster : tiède, froid, voir même congelé comme une glace. Le mieux, c’est encore d’essayer.

 

Akita – Kinman

05

Le kinman a une histoire de 50 ans et est un souvenir apprécié des touristes étrangers. Il est composé de castella rempli de pâte de haricot rouge et comme il est assez petit, les enfants peuvent le manger facilement. Si vous comptez l’acheter comme souvenir, il est recommandé de choisir l’emballage sous vide pour mieux conserver les gâteaux jusqu’à chez vous.

 

Yamagata – Karakara Senbei

06

Un biscuit vieux de 300 ans qui est un des produits les plus fameux d’Akita. Sa forme triangulaire est unique et renferme un petit jouet. Un souvenir ingénieux combinant une friandise et une surprise.

 

Fukushima – Kasutean

 07

A première vue le kasutean d’Aizu est élaboré d’une manière similaire au castella mais sa préparation intègre également des techniques des wagashi traditionnels d’Aizu. Cette originalité fut reconnue en 1962 et a gagné la reconnaissance publique de l’Agence pour la Science et de la Technologie, une distinction très rare pour une pâtisserie.

 

Ibaraki – Yoshiwara Denchû

08

Le yoshiwara denshû est fait de mochi (gâteau de riz gluant) recouvert de kinako (poudre de soja grillé). Encore de nos jours il est fabriqué à la main par des artisans. Aucun addictif n’est ajouté, ce qui contribue à la popularité de ce biscuit que l’on dit exister depuis l’ère Edo.

 

Tochigi – Kariman

09

Kariman est une abréviation de ‘karintô manjû’ ce qui le définit parfaitement. Le karintô est un gâteau en pâte frite et le manjû est un petit gâteau fourré cuit à la vapeur. Il est vendu tout au long de l’année et est souvent garni de pâte de haricot rouge mais selon la saison vous pourrez trouver différentes variétés en forme de fleur de cerisier ou parfumée au thé matcha par exemple.

le bonheur des touristes japonais ou étrangers.

 

Gunma – Isobe Senbei

10

Ce biscuit utilise de l’eau de source issue de l’onsen Isobe reconnue pour sa teneur en minéraux. Sa texture croquante est très populaire et vous renvoie aux saveurs de l’ancien Japon. Il s’harmonise particulièrement bien avec le thé japonais, plutôt que le café.

 

Saitama – Saika no Houseki

11

Le mot ‘houseki’ signifie bijou et justement ces friandises délicieuses et appréciées sont traitées comme tel. Des fruits sélectionnés avec soin sont transformés en gelée. Pas moins de 29 variétés de fruits sont utilisées et certaines gelées prennent la forme de rose ou de feuille.

 

Chiba – Tai Senbei

12

Le tai senbei vient de la région Tai no Ura, un lieu où se rassemblent des daurades (tai en japonais). La couleur est différente sur chaque face pour représenter le reflet du soleil sur le poisson dans l’eau. Le gâteau est incurvé pour donner l’impression que la daurade est en plein mouvement.

 

Tokyo – Tokyo Banana

13

Les ventes annuelles de Tokyo Banana sont estimées à 40 milliards de yen. Ce gâteau moelleux est rempli de crème pâtissière parfumé à la banane mais aussi d’autres saveurs sont aussi disponibles comme la fraise, le caramel. Il existe même des éditions limitées que l’on ne trouve qu’en certains lieux, à la gare de Tokyo ou à la Tokyo Sky Tree par exemple.

 

Kanagawa – Hato Sabure

14

‘Hato’ veut dire pigeon, ainsi ce biscuit au beurre célèbre dans tout le pays a la forme d’un oiseau. Toshimaya le confectionne depuis plus de 100 ans et c’est un souvenir du Tsurugaoka Hachimangu, un temple où résident les dieux veillant sur les guerriers.

le bonheur des touristes japonais ou étrangers.

 

Niigata – Koshinoyuki

15

L’histoire du Koshinoyuki remonte à 1778. On raconte qu’il a été crée pour redonner de l’appétit à un seigneur tombé malade. Une sucrerie d’une grande qualité dont la saveur sucrée se répand dans votre bouche à la seconde où elle touche votre langue.

le bonheur des touristes japonais ou étrangers.

 

Toyama – Owara Tamaten

16

A première vue cette friandise ressemble au tamagoyaki, l’omelette japonaise sucrée ou salée. L’extérieur est doré et parfumé alors que l’intérieur est moelleux et sucré. Deux sensations différentes dans la même bouchée.

 

La suite bientôt…

 

Source : tsunagujapan.com

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire