Kyoto est mondialement connue pour être une destination de choix. Voici quelques souvenirs que vous pourriez être tenté d’acquérir le jour où vous la visiterez.

 

Un torii du sanctuaire Fushimi Inari

1

Les centaines de torii de ce sanctuaire sont devenues célèbres après leurs nombreuses apparitions dans des films ou des magazines. Ces dernières années les touristes y affluent pour découvrir ce lieu insolite. En souvenir de votre passage vous pouvez même acheter un torii miniature, une idée assez originale non ?

 

Des éditions limitées de Kit Kat

2

diarygrowingboy.com

Ce Kit Kat spécial au thé vert est le fruit de la collaboration entre la vénérable boutique japonaise Itoh Kyuemon et Nestlé Japon et cette édition ne se trouve qu’à Kyoto. Un cadeau de choix pour les gourmands.

 

Des pochettes pour smartphones décorées de motifs japonais

3

find-travel.jp

Votre smartphone aurait la classe dans une de ces pochettes n’est-ce pas ? Celles-ci sont faites en tissu et sont munies d’un clip pour les attacher facilement.

 

Une poupée de Kyoto

4

wn.com

L’expression ‘poupées de Kyoto’ désigne des poupées traditionnelles de très haute qualité confectionnées dans la région de Kyoto. A l’origine les artisans créaient les poupées pour les filles des aristocrates de la cour de Heian et à l’époque d’Edo elles sont devenues un cadeau très prisé. (ja.wikipedia.org)

Kyoto est connue pour la qualité de ses poupées dont la fabrication remonte à plus de 1000 ans. Les kimonos élaborés qui les habillent sont d’un très haut niveau artistique. De nombreuses poupées sont visibles au Centre d’Artisanat de Kyoto.

 

Des couteaux japonais

menwholiketotravel.com

menwholiketotravel.com

Les couteaux japonais sont populaires parmi les touristes étrangers en raison de leur tranchant et de leur beauté. Les couteaux sont fabriqués de la même manière que les sabres japonais. On dit que les ingrédients découpés par des couteaux japonais bien affûtés ont les bords nets et les extrémités vitreuses. De même il paraitrait que les chefs étoilés du Michelin achètent toujours des couteaux lorsqu’ils viennent au Japon.

Vous pouvez constater à quel point ces couteaux sont affûtés dans la vidéo suivante :

De nombreux forgerons vivent à Kyoto mais le plus célèbre d’entre eux est Arigatsu, installé dans la cité depuis 1560. Sa célébrité doit autant à son talent qu’au fait d’être le fournisseur de la famille impériale qui résidait alors à Kyoto. A Arigatsu vous pouvez faire graver un couteau du message de votre choix ce qui en fait un cadeau idéal.

 

Des lingettes absorbantes

rightstuff.blog.jp

rightstuff.blog.jp

Ces lingettes sont faites de washi (papier japonais) et servent à s’essuyer le visage. C’est devenu un souvenir courant pour les étrangers car elles sont pratiques et le washi leur donne une touche spécifiquement japonaise. Yo-jiya, la marque illustrée par la photo ci-dessus, est une boutique ancienne et très célèbre dont le développement doit beaucoup aux touristes étrangers.

 

Une ombrelle en papier huilé

nationalgeographic.com

nationalgeographic.com

L’ombrelle japonaise en papier huilé appelé « bangasa » est faite du meilleur bambou, de washi et d’os pour en renforcer la structure.

Malgré leur beauté et leur raffinement les bangasa sont vendues à un prix raisonnable ce qui constitue un parfait souvenir. La photo ci-dessus provient de la plus ancienne boutique japonaise, Tsujikura, créée en 1690.

 

Kimono, yukata

8

shutterstock.com

L’un des objets les plus emblématiques du Japon. Les yukata peuvent être portés quotidiennement, conçus en tissu aéré, c’est la tenue décontractée idéale.

De nombreuses boutiques à Kyoto proposent des kimonos ou des yukata en location, si l’occasion se présente, laissez-vous donc tenter.

 

Les wagashi, confiseries traditionnelles

9

japaneseclass.jp

La photo montre un aruheito (caramel) amezaiku (sucrerie sculptée en forme d’objet) qui ressemble à un joyau. Les confiseries de ce genre sont populaires car elles se conservent longtemps et c’est presque du gâchis de manger de telles beautés.

Le célèbre wagashi yatsuhashi a été crée à Kyoto qui regorge de variétés différentes. Il y aura bien de la place pour quelques-unes dans vos valises.

 

Du thé vert

10

hibiki-an.com

La région d’Uji au sud de Kyoto est renommée pour ses thés de haute qualité tels que le sensha, le gyokuro, le tencha ou le matcha. On raconte que les techniques modernes de culture et de production du thé qui se sont développées dans tout le Japon sont nées à Uji.

 

Des légumes saumurés

http://thecreativecanvass.com

http://thecreativecanvass.com

Le shibatsuke est l’une des trois plus célèbres variétés de légumes saumurés de Kyoto. Des aubergines et des concombres sont broyés et saumurés dans du sel avec des feuilles de shiso rouges pour donner ce fameux accompagnement de Kyoto. Son acidité douce semblable au yaourt le rend plutôt addictif.

 

Un mélange de 7 épices

http://tsubamex.exblog.jp

http://tsubamex.exblog.jp

Le shichimi tôgarashi est mélange de sept épices composé entre autres de piment rouge qui assaisonne les udon, la soupe miso, les yakitori, les saumures et bien d’autres plats japonais. Certaines personnes aiment à ce point ce condiment qu’ils emmènent avec eux leur propre mélange.

Sur la photo ci-dessus vous voyez un pot de sept épices de Shichimi ya honpo, un magasin reconnu installé près du Kiyomizu-dera.

 

De l’huile de camélia

13

mysister.blog19.fc2.com

Cette expression désigne l’huile extraite des graines de la fleur de camélia. C’est une huile naturelle utilisée autant pour les cheveux et la peau que pour la cuisine présente au Japon depuis l’ère Heian soit plus de 1000 ans.

La bouteille d’huile de camélia ci-dessus est vendue à Kazurasei, un magasin d’accessoires féminins. Cette huile biologique est recommandée pour se détendre de la fatigue quotidienne grâce à son arôme thérapeutique. C’est un souvenir prisé des femmes.

 

Un peigne de bois

14

lonelyplanet.com

Les tsugekushi sont des peignes faits de buis japonais. Ils sont suffisamment doux pour peigner des cheveux abimés par les permanentes ou d’autres traitements chimiques ce qui les rend populaires chez les femmes.

Le peigne ci-dessus provient de Kintakedo, une boutique présente dans le quartier de Gion depuis l’ère Edo. Leurs peignes sont connus pour rendre les cheveux beaux et la boutique est le fournisseur des maikos de Gion. Le bois utilisé est du satsumatsuge, soit du buis japonais de la meilleure qualité.

 

Un furoshiki

15

remiojapan.com

Le furoshiki est un carré de tissu dans lequel on enveloppe des objets. Son origine est floue mais on sait qu’à l’ère Edo il était utilisé par les personnes se rendant aux bains publics qui y emballaient leurs vêtements pour les transporter facilement.

Bien que ce soit un simple morceau de tissu, il existe de nombreuses manières de le plier pour emballer des objets de formes ou tailles différentes.

Une fois le coup de main pris, il peut se plier pour prendre peu de place, ce qui en fait un article commode.

Les furoshiki ci-dessus transformés en sacs à main proviennent du magasin Kyoto Kakefuda. Bien qu’à première vue leurs motifs rappellent le pop-art il s’agit en fait de motifs traditionnels ou de blasons.

 

Une poterie Kiyomizu

openkyoto.com

openkyoto.com

La poterie Kiyomizu est un des plus représentatifs arts traditionnels de Kyoto. La production de faïences prospère à Kyoto depuis l’antiquité et les gens apprécient particulièrement la poterie Kiyomizu en raison de ces formes et motifs variés. Puisqu’il n’existe pas de façon de faire unique, l’expression de chaque pièce diffère d’un artisan à l’autre. En voici certaines des plus caractéristiques.

 

Des mascottes locales

 

Rilakkuma, édition pagode à 5 étages

img61563927

Hello Kitty revêtue du jû-ni-hitoe (kimono à 12 épaisseurs)

1724k

 

Du sake

kyoto-sake-bar-asakura-1

openkyoto.com

Kyoto est connue pour être un des plus importants centres de production de sake du Japon. L’arrondissement de Fushimi est particulièrement connu pour être un des trois plus gros centres de brassage du Japon et des grands producteurs tels que Gekkeikan, Kizakura et Takarashuzo y ont installé leurs bureaux. Bien que les sake de ces firmes soient vendus dans tout le pays, il en existe des éditions limitées uniquement commercialisées à Kyoto, ce qui en fait un souvenir incontournable.

 

Les bonbons singes

17

L’un des lieux préférés des touristes à Kyoto est le parc aux singes d’Arashiyama. Dans cet établissement unique vous pouvez interagir avec des singes sauvages et en guise de souvenir ces mignons bonbons en forme de tête de singe n’attendent que vous.

 

Un objet en bambou

mapple.net

mapple.net

Si vous marchez environ 15 minutes à partir de la gare Saga-Arashiyama en direction du temple Nison-in vous arriverez à une boutique vendant des objets faits de bambou nommée Mingei Teika. Vous y trouverez une grande variété d’objets, de la tasse de thé en passant par des passoires, des vases à fleurs et bien d’autres encore. Si vous en avez l’occasion faites donc un détour par ce magasin.

 

Si vous connaissez d’autres souvenirs typiques de Kyoto, partagez dans les commentaires !

 

Source : tsunagujapan.com

Discussions

34 Réponses

Laisser un commentaire