Des habitants de la préfecture japonaise de Fukushima, dévastée il y a deux ans par un séisme et un tsunami géants, ont décidé de planter 20.000 cerisiers dans les dix prochaines années sur 190 km de routes côtières, rapporte l’agence japonaise Jiji.

 

« Jusqu’à présent, je me préoccupais du présent, maintenant je veux faire quelque chose pour l’avenir », a déclaré Yumiko Nishimoto, une femme de 59 ans à l’origine du projet.

L’objectif est de planter des cerisiers tout le long de la route n°6 qui longe la côte et traverse des zones gravement touchées par le raz-de-marée du 11 mars 2011 sur la côte nord-est du Japon.

Suite à la catastrophe nucléaire de la centrale Fukushima Daiichi, Yumiko Nishimoto avait fui la région avec son mari pour s’installer à Tokyo.

Quand ils sont revenus chez eux dans la localité de Hirono, elle a eu l’idée de son projet en voyant à la télévision des images de cerisiers en fleurs dans des zones qui avaient été évacuées.

Le projet a commencé concrètement en janvier, avec un millier de volontaires venus d’un peu partout au Japon.

Selon Jiji, environ 1600 arbres auront été plantés avant la fin du printemps. « Nous voulons créer un environnement dont nos enfants pourront être fiers », a commenté Yumiko Nishimoto.

 

Discussions

Laisser un commentaire