Dans la préfecture de Fukushima, des examens médicaux menés après la crise nucléaire de 2011 ont permis de dénombrer 18 cas de cancer de la thyroïde chez des enfants.

 

Cette constatation a été rendue publique mardi par un comité de la préfecture qui examine l’impact des radiations sur la santé des résidents.

La préfecture offre des examens médicaux à tous les 360 000 jeunes qui avaient 18 ans ou moins au moment de la catastrophe à la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi en mars 2011.

A la fin du mois dernier, quelque 210 000 enfants s’étaient soumis à des examens médicaux.

En plus des 18 jeunes qui ont été diagnostiqués, 25 autres pourraient souffrir du cancer de la thyroïde.

Les membres du comité disent qu’ils ne peuvent déterminer si l’accident nucléaire a accru les risques de cancer auprès des jeunes. Mais ils ont décidé de mettre sur pied une équipe d’experts qui tenteront de répondre à cette question.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire