Une clinique spécialisée dans les traitements de l’infertilité a rapporté qu’elle a aidé 79 couples a donné naissance à 118 bébés par fécondation in vitro en utilisant le sperme du père des maris, faisant fi des consignes médicales et des directives gouvernementales.

consignes médicales et des directives gouvernementales.

 

Selon la clinique Suwa, entre Novembre 1996 et fin 2013, 110 couples ont bénéficiés d’une fécondation in vitro utilisant les ovules des femmes et les spermatozoïdes fournis par les pères des maris stériles.

Parmi ceux-ci, 79 couples ont eu un enfant et 19 deux enfants ou plus, donnant naissance à un total de 118 bébés.

« Beaucoup de couples désirent que le don de sperme provienne de leur propre famille», a déclaré Yahiro Netsu, directeur de la clinique. « Il est plus facile de former une famille heureuse si les enfants partagent la même lignée
que leurs parents. »

Toutefois, selon un rapport publié en 2003 par un conseil du ministère de la santé, le don d’ovules ou de sperme venant d’un tiers pour la fécondation in vitro doit rester dans le cadre de l’anonymat

Le conseil n’a pas permis l’utilisation de gamètes donnés par un membre de la famille du couple car cela pourrait compliquer la lignée du nouveau-né.

L’utilisation de sperme fourni par un tiers pourrait également enfreindre les directives fixées par la Société japonaise d’obstétrique et de gynécologie, qui limite la fécondation in vitro aux gamètes de couples en union de fait ou civile.

consignes médicales et des directives gouvernementales.

 

Source : Asahi

Discussions

7 Réponses

    • Valjean

      Nan justement ce n’était pas légal sauf qu’il y a eu énorme pression et les centres ont cédés.
      Mais quand même, 118 enfants, multiplie par 3 et ça te donne le nombre de dégénérés mentaux capable de faire ça…

      • caligula63

        Ouais. Et la consanguinité ne va pas améliorer les choses.

      • Halkata

        « utilisant le sperme du père des maris »

      • Blattmeister

        Clairement lisez correctement un article avant de parler consenguinité ou dégénérés mentaux !!

      • caligula63

        Pour la consanguinité c’était un plus…Cela est possible, mais un peu long à expliquer.

        Mais pour ce qui est des dégénérés, j’approuve.
        Pour mon petit cerveau d’occidental, se faire ensemencer par son beau-père (le père du mari, pour ne pas laisser de place au doute) peut s’expliquer de différentes manières:
        1- Le mari se trouve moche, inculte, idiot et contrefait, du coup il demande à son père d’ensemencer sa femme pour éviter ça – ce qui est complètement ahuri puisque c’est son père (le beau-papa) qui l’a engendré…autant dire qu’il y a une chance sur deux que le petit-fils/enfant soit à l’identique. A moins qu’il ait hérité de sa mère (la grand-mère)…

        2- La femme était amoureuse du père (l’ensemenceur), mais comme il était déjà marié elle s’est rabattue sur le fils. Là aussi il y a un dilemme puisque si elle n’aime pas le fils qu’elle à épousé, son enfant risque fortement de ressembler à son mari…

        3- Le grand-père/ensemenceur est tellement déçu par son fils qu’il veut en faire un autre avec une autre femme, histoire de savoir définitivement si c’est sa semence qui est responsable de l’abrutissement de son fils. Si si, le fils étant d’accord, on peut aisément penser qu’il est abruti…

        4- Le fils est stérile et dans ce cas – et dans ce cas-là seulement – je pourrai envisager de comprendre…Sauf de choisir son propre père, là ça me passe largement au-dessus de la tête.

        5- Y’a encore plein de solutions possibles, mais je ne voudrai pas remplir une page juste avec un commentaire…

        Donc oui, pour moi cela ressemble fortement à de la dégénérécence. Mais si cela peut vous rassurer, je ne mets pas tous les japonais dans le même bateau. Cela ne représente qu’une infime partie de la population nippone et est donc non représentatif…

Laisser un commentaire