1 bébé sur 27 né au Japon en 2012 a été conçu par la fécondation in-vitro, ce qui est une forte hausse comparé aux résultats d’il y a 10 ans, qui étaient de 1 bébé sur 74 selon la Société Japonaise d’Obstétrique et Gynécologie.

 

Près de 330 000 procédures de la FIV ( Fécondation In-Vitro) ont été menées en 2012, avec 37 953 bébés nés l’année suivant la procédure, ces deux chiffres marquant une nette augmentation comparé aux années précédentes.

Près de 341 750 bébés in-vitro ont vu le jour depuis 1983, année durant laquelle le premier bébé utilisant le traitement de fertilité a été conçu à l’université de Tohoku.

Lors d’une FIV, l’œuf de la femme est retiré chirurgicalement et fertilisé dans un laboratoire par l’utilisation du sperme d’un homme. L’œuf en question est ensuite implanté dans l’utérus de la femme.

Le nombre de naissances au Japon a diminué et ce en partie à cause des couples retardant leur mariage. Les femmes rattrapées par leur âge sont alors touchées par l’infertilité. Cependant, de plus en plus de couples mariés ont décidé d’opter pour ce type de traitement depuis que les subventions publiques pour les FIV ont commencé en 2004.

« Faire une fécondation in-vitro, en plus d’être chère, cause beaucoup de dommages physiques et mentaux aux femmes, » déclare Hidekazu Saito du Centre National de la Santé et du Développement de l’Enfant ( National Center for Child Health and Development ), qui préside le sous-comité de la société et apporte divers éléments à l’enquête.

“Il devient nécessaire de créer un environnement dans lequel les femmes peuvent tomber enceinte naturellement à un âge approprié et ainsi donner naissance et élever leur enfant dans de bonnes conditions. »

 

Source: Yomiuri Shimbun || Image : Shutterstock.com

Discussions

Une réponse

  1. Caligula63

    C’est marrant! J’avais vu passer cette info, la semaine dernière sur un site chinois – GlobalTimes pour ne pas le citer – et j’avais été étonné de ne pas le voir apparaître sur votre site…

    Voilà qui est fait.

Laisser un commentaire